Si vous cliquez cet article c’est que vous êtes concernés, comme les 600 000 français, par ce trouble musculo-squelettique invalidant !

Ou, peut-être, que certains symptômes vous inquiètent ? Comme par exemple, des sensations de picotements, engourdissements, diminution de la force au bout des doigts ? Plus précisément de la difficulté à la préhension du pouce, de l’index, du majeur et de l’annulaire !

Dans tous les cas, le nerf médian est comprimé dans sa gaine au niveau du poignet. La médecine ne propose qu’une solution chirurgicale !

La réflexologie vectorielle et le canal carpien : une solution alternative !

Beaucoup de personnes souffrant du canal carpien consultent des réflexologues vectoriels. Soit en prévention pour les atteintes encore réversibles, soit en complément de la chirurgie (en pré ou postopératoire).

 

Les gestes du réflexologue : la réflexologie palmaire incontournable !

Comment le réflexologue s’y prend ? Le traitement du syndrome du canal carpien intéresse tout particulièrement la réflexologie vectorielle palmaire (sur les mains).

Dans un premier temps le réflexologue exécute sur les pieds une séance globale afin de s’assurer que l’énergie circule harmonieusement dans l’organisme. Puis dans la même séance, il exécutera quelques manipulations spécifiques sur la main destinées à soulager le poignet.

 

Vers plus d’autonomie

Cette pratique, assez simple, dure moins de cinq minutes et peut -être apprise par la personne venue en consultation elle-même ! Ainsi, celle-ci peut devenir autonome dans le suivi et la prévention de son problème de syndrome du canal carpien !

 

Témoignage

Virginie, 42 ans, fleuriste depuis vingt ans a déjà subi deux interventions chirurgicales sur ses deux poignets droit et gauche ! En attente d’une troisième intervention à nouveau sur son poignet droit, elle a décidé de consulter un réflexologue vectoriel ! Celui-ci lui a fait une séance complète (sur les pieds et les mains) et la revue une semaine après, pour un drainage complémentaire.

A ce jour elle ne s’est pas faite réopérée de son poignet droit ! Le réflexologue lui a appris des gestes à faire elle-même pour libérer son poignet à titre préventif.

Forte de ces résultats très positifs, Virginie se sent depuis, confiante et rassurée sur son avenir de fleuriste. Avec la connaissance de ces quelques gestes, elle peut être actrice de sa santé.

Corinne Gagné, chercheur et auteure de la Réflexologie Vectorielle

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *