Ce que la réflexologie vectorielle peut apporter aux personnes atteintes du cancer

Savons-nous ce qu’est vraiment le cancer ?

♦ Point de vue allopathique ou vision anatomique/physiologique

Il s’agit d’une prolifération rapide de cellules anormales sur un organe au détriment de celui-ci. Celles-ci peuvent essaimer dans d’autres organes, formant ce qu’on appelle des métastases.

♦ Point de vue énergétique ou vision holistique

Un blocage énergétique implique un manque plus ou moins important d’oxygène apporté par le sang dans un organe.  Arrivée à un certain seuil, cette carence va déclencher un processus de fabrication de cellules très proliférantes, pouvant vivre sans oxygène…

Aussi, les techniques énergétiques vont s’intéresser à la cause du blocage et au respect des règles d’hygiène de vie.

La cause : la maladie du corps physique est la conséquence d’un Esprit blessé dans son émotionnel ou dans sa pensée. Chaque organe est lié à une émotion spécifique. 

Le poids des émotions et des frustrations dominent, l’énergie est bloquée. 

Ce qu’apporte la réflexologie vectorielle

♦ En prévention … plus d’immunité !

Le premier objectif et le plus important du réflexologue sera de consolider le système immunitaire de la personne. Les organes atteints manquent de vitalité et ne peuvent se défendre, d’autres organes vont être impactés et perdre également de la vitalité. Le but de la réflexologie sera de redynamiser les courants de vie au sein de l’organisme, revitaliser les organes et leurs fonctions et ainsi favoriser les circulations sanguines et lymphatiques. Cette approche de traitements préventifs est très intéressante pour les membres d’une famille plus sensibles à déclencher des cancers.

♦ En curatif

Le réflexologue, en plus de son écoute, va accompagner la personne dans son parcours médical et optimiser ses fonctions vitales. Les soins de réflexologie seront proposés en fonction du calendrier des séances de chimiothérapie. Cela, permettra également la meilleure distribution des médicaments (chimio) dans l’organisme, ainsi qu’une meilleure élimination des déchets médicamenteux. 

Avec des conseils d’hygiène de vie et d’alimentation il proposera une nouvelle dynamique positive globale. 

Si le traitement médical (la chimiothérapie) a trop altéré l’organe pour une reconstruction possible,  la réflexologie vectorielle favorisera la bonne circulation énergétique et le renforcement des autres organes favorisant un nouvel équilibre organique (comme pour un aveugle, ses autres sens se développent et compensent son handicap). 

L’harmonisation globale de ces différents systèmes organiques apporteront de l’énergie nécessaire et une remotivation. La personne se sentant mieux globalement sera préparée à s’engager pour des transformations bénéfiques à sa santé.

La guérison est un acte de libre arbitre volontaire qui commence par de nouvelles pensées positives et une transformation de son mode vie.

♦ En entretien

Lors de la rémission de la maladie, la personne sur la voie de guérison sort du système médical et peut se retrouver brutalement isolée. La réflexologie vectorielle, par son aspect vitaliste, invitera la personne à aller toujours de l’avant, en l’accompagnant vers un futur positif.

♦ Conclusion

En parallèle des traitements médicaux, les soins de réflexologie vectorielle apportent une nouvelle dynamique grâce à un regain de vitalité globale, un meilleur moral chez nos patients, bénéfique à leur auto-guérison. 

Leurs mots sont :

  • « mes effets secondaires des traitements de chimio sont moindres et plus courts »
  • « Je me sens plus résistant  et j’ai envie de me battre»
  • « Je me sens acteur face à la maladie , pas seulement soumis aux traitements médicaux »
  • « Je récupère bien plus vite entre deux séances de chimio et cela me permet d’avantage de présence avec les miens »
  • « J’ai plus d’énergie et plus d’autonomie »
  • « Je ne supportais plus les anti-douleurs médicamenteux, les soins de réflexologie m’ont apporté une bonne alternative »

Nombreux patients en rémission ou guérit d’un cancer, ont vécu une profonde transformation !

Leurs valeurs et objectifs ont changé, ils ont tous un besoin de Nature……

Expériences

Lors de mon parcours de 22 ans d’expérience, sont arrivées dans mon cabinet des personnes atteintes de cancers déjà généralisés très avancés . En les accompagnant dans leur parcours médical, j’ai compris ce que la réflexologie pouvait leur apporter … plus de sérénité !

Ci-dessous quelques témoignages…

Vanessa

Lorsque j’ai connu Vanessa je savais que je donnerai un jour une suite à son histoire. Celle-ci m’a profondément touché et m’a permis de comprendre le positionnement de la réflexologie vectorielle face au cancer.

Magnifique jeune femme d’à peine 25 ans, grande, sportive, elle m’explique qu’elle est atteinte d’un cancer du foie qui évolue rapidement et déjà plusieurs métastases sont installées (colon, poumon, cerveau). Elle vivait avec son compagnon depuis quelques années, mais elle ne pouvait plus travailler du fait des effets secondaires importants de la chimiothérapie (3 années).

Les séances de réflexologie vectorielle lui apportaient une nouvelle dynamique, un mieux-être global et les effets secondaires de la chimiothérapie étaient moindres.

Les séances de chimio lui étaient insupportables, souvent elle me disait « tu sais Corinne, je suis sûre que tes séances me font du bien, mais mon pauvre corps physique n’a plus la capacité de récupérer, il ne m’appartient plus, il appartient à la science ».

La maladie continuait sa progression, cependant j’étais surprise des projets  qu’elle continuait de faire, elle se battait toujours ! Souvent elle me disait « ce n’est pas de la mort dont j’ai peur, mais plutôt de savoir : Qu’ai-je fait de ma vie ? » Elle avait à peine 25 ans pour se poser cette question si essentielle !

Elle a quitté ce monde 9 mois plus tard. Durant cette période, la réflexologie vectorielle lui a permis une qualité de vie et un apaisement. Surtout, elle a retrouvé un regain d’énergie suffisant pour se faire baptiser, communier et se marier ; pour faire quelque chose de sa courte vie ! 

Cette expérience prouve que les techniques énergétiques dynamisent le vivant qui nous habite et celui-ci est lié à notre Esprit, notre corps physique n’en est que le véhicule et reste limité dans sa capacité de récupération. 

C’est encore aujourd’hui l’essentiel que je souhaite transmettre à mes élèves et pour cela je te remercie Vanessa !

Gilbert

Gilbert, ancien directeur de lycée à la retraite vient consulter après 3 ans de traitement de chimiothérapie pour un cancer des poumons qui s’est étendu sur d’autres organes.

Chaque mardi, il se rendait à Limoges pour une séance de chimiothérapie, il en ressortait très fatigué et gardait la chambre jusqu’au samedi. Grand père de 3 petites filles, il regrettait de ne pouvoir en profiter, sa fille ne voulant pas le fatiguer d’avantage. Sa femme de ce fait, subissait la même frustration. 

Aussi, les séances de réflexologie lui ont permis de récupérer beaucoup plus vite et dès le mercredi il se sentait en forme. Il est parti 9 mois après, cependant durant cette période, il a pu avec sa femme profiter pleinement de leurs petites filles  ce qui leur tenait le plus à cœur.

Jean Luc

Jean Luc, médecin phlébologue à la retraite me fut envoyé pour des séances de réflexologie par un médecin généraliste convaincu du bien apporté par la réflexologie.

Il était atteint d’un cancer généralisé et ne supportait plus aucun médicament pour soulager ses douleurs. En tant que médecin il était très réservé quant à l’utilité de ces séances, mais son état d’épuisement l’a convaincu qu’il ne risquait plus rien. Dès la première séance, il a commencé à ressentir un vrai regain d’énergie et moins de douleurs. Durant l’année où je le voyais une à deux fois par mois en parallèle de son traitement de chimio, jamais il ne m’a dit qu’il se sentait mieux, mais me demandait toujours « je reviens quand ? »

À son décès, sa femme m’expliquait qu’ils avaient pu entreprendre un long voyage en Martinique et qu’il avait pu dire au revoir à ses enfants et petits-enfants !

Corinne Gagné, chercheuse et auteure de la Réflexologie Vectorielle

2 Commentaires

  1. Renault sophie

    Bonsoir, du coup quelle est le protocole ? Avant chimio ou après? Merci

    Réponse
    • admin

      Bonjour Sophie, le mieux c’est 24 à 48h avant la séance de chimio. Pour le protocole, nous ne développerons pas ce point sur le blog mais dans nos newsletter ! N’hésitez pas à nous écrire par mail si vous n’êtes pas inscrite 🙂 Belle journée !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *